Arthroscopie du genou

Définition

L’arthroscopie de genou est une intervention chirurgicale « mini-invasive » qui consiste en la réalisation de deux portes d’entrée d’environ 1 cm. Cette intervention nécessite une anesthésie. Elle se fait en hôpital de jour.

Via l’arthroscopie, il est possible de visualiser

et traiter :

  • Ménisque

  • Cartilage

  • Tissu avoisinant

La préparation 

  1. Arriver dans de bonnes conditions physique, mentale et médicale.

  2. A jeun (à partir de minuit) : pas manger, pas boire, 6h avant l’intervention.

  3.  Attention à l’arrêt de certains médicaments : Anticoagulant 1 semaine avant: Sintrom, Plavix, Aggrenox, Persantine, Xarelto. Ces médicaments seront suppléés par des injections de Fraxiparine ou Clexane. (arrêt et relais discuté avec l’anesthésiste). Antidiabétiques oraux 24h : Glucophage, Metformax

  4.  Rasage-lavage:
    Afin de limiter les risques infectieux liés à l’intervention, il est important de bien raser le genou (10cm au-dessus et 10cm en dessous du genou). On vous demandera de réaliser aussi une douche le matin de l’intervention.

  5. Cannes-béquilles :
    Prévoir avec vous deux cannes-béquilles afin de pouvoir vous déplacer sans problème

Types d'intervention

A. Ménisectomie ou résection partielle du ménisque

Définition : Le ménisque est un petit coussin amortisseur au sein de l’articulation permettant de diminuer les contraintes sur le cartilage.
Il existe un ménisque interne et externe.
Les lésions méniscales sont causées soit par un traumatisme soit par l’usure du genou.

Le traitement consiste en la résection partielle du ménisque, soit sa partie instable responsable de la douleur.

 

Antalgiques classiques, pas de fraxiparine, 2 cannes béquilles 2-3j,

Appui complet autorisé, voiture 2-3 jours, kinésithérapie d’emblée.

RDV à 2 semaines pour contrôle clinique.

Invalidité professionnelle : 2-6 semaines en fonction du métier.

B. Suture méniscale

Dans certains cas de lésion méniscale,

une réparation est possible par suture.

Suture méniscale (fil bleu)

stabilisant la déchirure méniscale

Suites opératoires : La revalidation est plus lourde avec une absence d’appui pendant 4-6 semaines, éventuellement un appui partiel 6 semaines, afin de protéger la réparation méniscale.

C. Les microfractures pour réparer le cartilage

Définition: réparation d’une lésion cartilagineuse par la réalisation d’orifices favorisant la formation d’un tissu fibrocartilagineux, une sorte de patch.

   

Suites opératoires : la revalidation nécessite une absence d’appui pendant 6 semaines puis le port d’une attelle de décharge pendant 6 semaines

Flap du ménisque, responsable de douleurs et blocages

Après régularisation

Lésion du cartiage, "trou"

Microfractures

Post-opératoire

Nous vous encourageons à bien respecter ces consignes très simples : 

  •    Glaçage du genou 3x/j pendant 2 semaines et plus si nécessaire

  •    Antalgiques : Paracétamol 1g 4x/j + Ibuprofen 600 mg 3x/j. A prendre de manière quotidienne afin de diminuer le gonflement et d’aider à la récupération fonctionnelle.
    Un protecteur de l’estomac type Oméprazole sera prescrit. En cas de douleur à l’estomac, les AINS (Ibuprofen) devront être arrêtés afin d’éviter l’apparition d’une gastrite/ulcère à l’estomac.

  •    L’injection de Fraxiparine/Clexane en sous-cutané devra être effectuée pendant 10 jours en postopératoire afin d’éviter une phlébite du membre inférieur.

  •    Les soins de plaies : AUCUN soins de plaie au domicile sauf si le pansement est souillé ou sale. Vous enlevez le pansement initial, vous désinfectez avec de l’isobétadine dermique et vous remettez un nouveau pansement propre. Au moins on y touche au mieux c’est ! Le pansement sera refait et les fils ôtés lors de la première consultation de contrôle.

  •    Les douches et bains : essayer pour votre sécurité de ne pas mouiller votre genou. Ces plaies sont directement en contact avec l’articulation. Le risque est l’infection.

Complications

Trois évènements doivent vous faire revenir en urgence.

  • Douleur importante dans le mollet ne passant pas avec les simples antidouleurs : suspicion de phlébite. Il est nécessaire de faire une échographie-Doppler afin de confirmer le diagnostic et d’adapter le traitement en Fraxiparine/Clexane.

  • Fièvre (>38°C) : cette hausse de température peut être due à une résorption de l’hématome mais aussi à une infection par une bactérie (fréquence < 1%). En cas de suspicion d’infection,ne pas prendre d’antibiotique via le médecin traitant ! Les antibiotiques masquent la bactérie et nous empêchent de pouvoir cibler correctement notre antibiotique. Il est impératif d’être revu au plus vite ! 

  • Ecoulement important des plaies : hématome versus infection

Consultation de contrôle

Arrêt de travail

Check-list avant

la sortie de la 

clinique

A 2 semaines : pour contrôle de la plaie, ablation des fils de suture.
A 6 semaines : pour contrôle clinique et reprise activités sportives
  •   Lettre de sortie pour votre Médecin Traitant
  •   Prescriptions pour antalgiques & injections

  •   Prescription de kinésithérapie (Code d’INAMI : 276636 N250)

  •   Incapacité de travail

  •   Papiers de votre Assurance Hospitalisation

Un arrêt de travail de 2-4 semaines sera prescrit en fonction de la profession

©2020 par BOSI.